New ExcellenceReb-Ethical

CHIC CARTEL: LE FUTUR EST FEMININ

Posted on in New Excellence · Reb-Ethical

INTERVIEW A OLGA GOMONVA ET VICTORIA Janashvili, FONDATRICES DU COLLECTIF CHIC CARTEL  crée à New York en 2016 ET PROTAGONISTES DU CHANGEMENT QUI VOIT LA MODE COMME VEHICULE PRINCIPAL DE L’EMPOWERMENT FEMININ. UN BUSINESS MODEL EXEMPLAIRE SUR LEQUEL NOUS SOMMES PRETS A PARIER.

WHO RUNS THE WORLD ?

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Shadow
Slider
previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Shadow
Slider

Les invités d’honneur de ce mois dédié aux femmes sont Olga Gomonova et Victoria Janashvili, deux femmes qui, depuis  2016, ont donné vie à un modèle innovateur de business construit sur les trois principes fondamentaux de la durabilité environnementale, de l’empowerment féminin et de la mode éthique. Collaborant uniquement avec des marques qui respectent parfaitement ces principes de base, leur mission consiste à transformer l’industrie de la mode afin que cette dernière puisse représenter au mieux le nouveau rôle de la femme dans la société et soit le même véhicule de progrès et d’avancement pour toutes. Par conséquent, elles ne sont pas victimes mais instigatrices d’une vraie révolution qui se donne pour mission de diffuser le message du mouvement « body positive ». La possibilité de rencontrer et d’interviewer/de nous entretenir avec J ces deux jeunes entrepreneuses nous a enthousiasmés et nous permet d’être en confiance afin de partager plus largement les valeurs de base d’Exnouvellence Magazine.

Nous faisons déjà partie de la communauté Chic Cartel et nous sommes certains qu’en lisant cette dernière réponse (celle d’Olga Gomonva), vous nous rejoindrez, vous aussi.

1 Qu’est-ce que Chic Cartel et pourquoi est-ce un nouveau type d’entreprise de mode ?

Nous sommes un marché en ligne destiné à des marques éthiques et durables créées par des femmes. La plus grande mission de l’entreprise est d’aider les femmes à réussir dans le monde de la beauté et de la mode du point de vue du business.

2 Parlez-nous un peu de vos débuts. Où étiez-vous avant Chic Cartel ? D’où vient l’idée de Chic Cartel ?

Début 2017, nous nous sommes rendu compte que l’industrie de la mode et de la beauté ne s’alignaient pas souvent avec des problèmes clef qui sont importants pour les femmes en 2018 — leurs droits, la santé et l’environnement. Nous sentions qu’il était temps de créer un collectif « girl-power » dont le but serait d’aider les femmes à monter leurs petites entreprises durables. C’est ainsi que ChicCartel est né. En tant que fondatrices, nous renforçons l’idée qui est derrière ChicCartel. Victoria milite pour une image corporelle positive et Olga est une femme d’affaires autodidacte. Nous vivons et respirons toutes les deux l’empowerment des femmes et luttons pour l’indépendance depuis longtemps dans nos propres vies. Par conséquent, il est logique que nous ayons eu cette idée.

3 Un jour, Michelle Obama a dit : « Il n’y a pas de limite à ce que nous, en tant que femmes, pouvons réaliser, aussi bien en politique que dans d’autres domaines ».  Il existe beaucoup d’autres manières de comprendre le féminisme. Quelle est la vôtre ?

Techniquement, tout achat sur notre site internet est un acte féministe. Lorsque vous achetez une robe, un bijou ou un maillot de bain chez nous, vous contribuez à la fois à aider le développement de petites entreprises dirigées par des femmes mais aussi à préserver l’environnement. Nous aidons également à la réalisation des rêves : tous nos designers ont fait un pari sur l’avenir en commençant un business éthique — ce qui est plus difficile qu’un business classique car on ne peut pas faire des économies. Nous travaillons pour que leurs entreprises aient du succès et deviennent rentables.

4 Selon vous, existe-t-il une femme qui représente le féminisme ? Toute femme qui a participé à la Women’s March à Washington ou à l’étranger est notre héroïne.

 

5 Que signifie être une femme entrepreneure en 2018 ? Pouvez-vous donner quelques exemples de difficultés pratiques qui en dérivent ?

L’entreprenariat est une expérience très volatile qui demande beaucoup d’endurance. Un des meilleurs conseils pratiques que nous donnons à des futures entrepreneures est de développer de la patience et de l’équilibre.  Etant une femme entrepreneure, les défis sont assez similaires à ceux de tout entrepreneur, même si qu’en tant que femmes, nous ne sommes pas trop friandes des risques. Alors, si vous souhaitez lancer votre propre entreprise – soyez prêtes à tolérer le risque et restez cool quel que soit le résultat !

6 Quelle la femme Chic Cartel idéale ?

La femme qui a participé à la Women’s March à Washington et qui prête attention aux problèmes politiques. Elle est à la fois stylée et cérébrale.

7 Qu’attendez-vous pour Chic Cartel dans les cinq prochaines années ? Et dans les cinq prochaines années et demi ? 

Nous serions ravies d’étendre notre présence à l’international ainsi que de développer notre propre collection. Nous nous voyons également jouer un plus grand rôle quant à l’éducation du public et la prise de choix éthiques dans tous les aspects de leurs vies.

8 Un message encourageant pour les femmes qui rêvent de suivre vos pas dans le business de la mode.

Qui ne tente rien, n’a rien. Celui qui ne risque pas, ne boira pas de champagne. On ne vit qu’une fois… nous pouvons continuer toute la journée avec ces dictons ! De manière générale, allez-y et concevez-bien votre plan. Et si vous ne le faites pas – tant mieux! Quasiment tous les livres que nous lisons sur des personnes qui réussissent super bien commencent ainsi « ... et puis mon premier business échoua, j’ai perdu toutes mes économies et ma femme m’a quitté »... et finissent par « ...et maintenant je dirige une entreprise de $100M et je suis amoureux ».

Alors, partez à l’aventure et éclatez-vous à rater, vous relever, réussir et changer le monde.

9 Quelle est l’insulte la plus polie à l’intention de quelqu’un susceptible de mettre un mur entre la femme et son empowerment ?

Merci de douter de moi. Merci de me faire travailler dur. Merci de me montrer qui je ne veux pas être.

C’est grâce à des gens comme vous que je vais mieux chaque jour.

 

Merci beaucoup, à BIENTÔT

 

 

Laisser un commentaire