New Excellence

ENTRE GENDERLESS ET AVANT-GARDE: Alessandro Trincone Interview

Posted on in New Excellence

Cette fois-ci, pour notre session de jeunes talents, nous avons interviewé le designer italien avant-gardiste Alessandro Trincone. Il nous fournit un exemple de transposition réussie de la philosophie sans genre dans sa dernière collection Agendermi. Apprenons à mieux le connaître !

 

Qui est Alessandro Trincone ? Parle-nous un peu de ton parcours !

Salut Exnouvellence Magazine !

Je suis Alessandro Trincone, j’ai 26 ans et je suis originaire de Naples. J’ai étudié les  Sciences de la mode et du costume à Roma à l’Université Sapienza. Ensuite, j’ai poursuivi mes études à Florence avec un master à l’IED (Institut Européen de Design) et à Polimoda (Institut International de Fashion Design & Marketing), où j’ai gagné une bourse d’études pour l’Osaka Bunka fashion college.

Grâce à la réalisation de ma collection au Japon, j’ai gagné des concours, dont le Fashionclash Festival 2016, le Fashion Hall Berlin et le Vfiles Runway 7. Outre le fait que ma marque est née en 2017, une de mes plus grandes satisfactions, jusqu’à maintenant, a été la collaboration avec le rapper américain Young Thug qui a demandé un de mes modèles pour la couverture de son album.

Quel est ta conception du genderless ?

Cela signifie tout d’abord s’exprimer soi-même, se présenter en société sans devoir forcément afficher son genre d’appartenance ni son orientation sexuelle. Etre à l’aise en choisissant des vêtements en adéquation avec sa personnalité, sans aucune constriction. Cette évolution pourrait être un grand pas en avant vers l’abandon de beaucoup de préjudices liés à l’homosexualité.

Quelle est la philosophie à la base de ton processus créatif ?

L’introspection est indubitablement à la base de chacune de mes créations. J’analyse mes émotions, je travaille sur moi-même en transformant mes propres expériences, en particulier celles qui sont négatives, en beauté et en création. Mon travail s’accompagne parallèlement de mon développement personnel.

Outre ton vécu, as-tu d’autres références ?

Je suis quelqu’un qui regarde toujours en avant, je préfère m’inspirer de personnalités que j’ai pu analyser de près ou connaitre en personne. La scène musicale est ma plus grande source d’inspiration (j’ai un faible pour les pop stars, j’aimerais beaucoup voir Sia avec une de mes créations.)

Comment imagines-tu le futur de la mode de d’ici 10 ans ?

Pour être honnête, le futur de la mode m’effraie un peu. L’authenticité est une valeur qui est en train de se perdre à cause d’une commercialisation excessive qui est privée de qualité aussi bien matérielle que conceptuelle. J’aspire à une inversion de tendance à laquelle je pourrais participer.

La contribution importante que je voudrais donner est aux personnes; j’aimerais que ceux qui ont vécu ou qui vivent encore des situations de souffrance car ils ne parviennent pas à se retrouver puissent trouver de l’inspiration dans mon travail ainsi que le courage d’affronter le monde avec en toute sécurité. Ainsi, je fais volontairement référence à mon histoire personnelle.

Quels sont les principaux obstacles que rencontre un designer émergent de notre époque ?

Les difficultés sont innombrables; nous savons tous que le monde de la mode est très complexe et qu’il requiert beaucoup d’exigences. L’autofinancement n’est pas une mince affaire, ne parlons pas de la compétition acharnée.  De nos jours, il faut être polyvalent pour se faire remarquer, les canaux publicitaires requièrent une attention particulière, les projecteurs sont plus souvent pointés vers des mauvaises directionsEtre innovant devient toujours plus difficile. Seule, la créativité ne suffit pas.

Pour conclure:

Des projets ? Des espoirs ?

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Shadow
Slider

Je voudrais voir décoller ma marque, j’ai toujours rêvé de travailler pour Dior… On verra bien ce que me réserve le futur !

 

 

Laisser un commentaire