Icons & Inspirations

LA DERNIERE GROUPIE : HOMMAGE A LA FABULEUSE ANITA PALLEMBERG

Posted on in Icons & Inspirations

Il est temps de dire au revoir à Anita Pallemberg, qui était à la fois la muse et l’âme-sœur des Rolling Stones et une des plus grandes icônes de la mode dans les glamour années 1970. Elle s’est éteinte le 13 juin 2017 à Chichester, Royaume-Uni, à l’âge de 73 ans.

Germano-italienne, elle naquit à Rome en 1942 et commença sa carrière de mannequin en Italie d’abord, puis en France et à NYC où elle fréquenta assidûment la factory de Andy Warhol et développa sa personnalité explosive.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle décida de séduire le Swinging London et elle y fera ses premières apparitions sur le grand écran.

Au total, elle apparaît dans 10 films, dont « Barbrella », réalisé par Vadim, « One plus One » de Godard et « Performance », un drame psychédélique avec Mick Jagger, qui débutait. Cette collaboration restera à jamais dans nos mémoires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le premier contact entre Anita et les Rolling Stones fut Brian Jones, co-fondateur de la bande et icône de la mode à Londres.Elle souffrit pendant deux ans de cette relation violente puis elle entama une histoire d’amour de 12 ans avec le guitariste Keith Richards.

Le couple le plus glamour était né.

Ils partageaient tout : leurs vêtements, leurs coupes de cheveux, leurs vies mais aussi une addiction à l’héroïne qui ne quitta jamais Anita.

 

Malgré leur vie folle et frénétique, ils eurent trois enfants, Marlow, Angela et Tara dont la mort tragique détruit l’équilibre fragile d’Anita, une pneumonie surgissant dix semaines après sa naissance.

Dotée d’un esprit créatif et d’un style glamour au possible, elle a fortement influencé les choix esthétiques des Rolling Stones qui n’auraient pas rencontré un tel succès sans leur « 6e Rolling Stone ».

Considérée comme leur muse incontestée, elle leur a inspiré un grand nombre de chansons à succès comme « Gimme Shelter », écrite suite à son histoire d’amour avec Mick Jagger lors du film « Performance ».

Légende de rock, elle a incarné l’esprit féminin des années 1970 d’une manière magnifique et unique : libre sexuellement, transgressant les règles et accro aux expériences

Repose en paix, étoile.

Laisser un commentaire