Style & Beauty

PASSION GLITTER : DU GLAM ROCK AUX MASQUES DE BEAUTÉ POUR LES SELFIES

Posted on in Style & Beauty

Instagram l’enseigne : prendre des selfies lorsqu’on se fait une masque brillante est nécessaire. Le glitter est encore une fois le principal protagoniste, mais pas dans nos vestiaires : il faut regarder le beauty.

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

Le Glam Rock (abréviation pour glamourours) a été un phénomène musical qui a rendu le rock’n’roll plus éphémère et provocante, pas seulement grâce à des mélodies plus douces et prenantes, mais aussi en créant un style élaboré, excessif, ambigu et surtout plein de paillettes.

Entre 1972 et 1974 ce mouvement atteint son pic le plus lumineux ; le glam rock s’épanouit à la fin de la décennie précédente et s’éteint rapidement en laissant des traces pailletées qui influenceront l’avenir musical des années ’80.

Glitter dans les cheveux et dans le maquillage, vestes en lamé, bottes à talons satinés vertigineux :

voici les éléments principaux du style glam rock, qui se prête bien à amener les ambigüités, l’érotisme et le narcissisme à un niveau sans précédent, et qui a finalement échoué de manière différente à Londres et à New York.

 

Les représentants du mouvement sont nombreux : Marc Bolan avec son look typiquement londonien , Iggy Pop, Lou Reed et David Bowie qui ont contribué à recouvrir la Grosse Pomme de paillettes. Elton John et Rod Stewart ont été affectés par cette mode de façon permanente.

Au cours des années, comme chaque tendance digne de ce nom, le glam rock a refait surface dans les collections de nombreux stylistes qui l’ont réinterprété à la lumière des transformations sociales, en adaptant le glamour à une réalité moins excentrique – et certainement moins charmante.

On a évoqué ce moment magnifique, bref et intense, de l’histoire de la mode pour introduire la nouvelle tendance qui vient d’envahir les réseaux sociaux ces derniers mois :

les masques de Glitter .

 

On dit que leur composition repose sur des produits impeccables du point de vue cosmétique et qu’en plus ce masques sont « amusantes » et parfaites pour les selfies. Les marques cosmétiques les plus importantes ont procédé rapidement à l’offre d’une large choix pour les fanatiques des dernières tendances à n’importe quel prix : en effet, ces masques brillantes sont très chères et – dans le cas des personnes sceptiques qui se posent souvent des questions face à ce type de phénomènes – donnent naissance à la possibilité de les reproduire chez soi sans trop de difficultés.

Que l’on préfère d’acheter la masque la plus « instagrammée » du moment ou de s’amuser en la fabriquant avec ses propres mains, il faut considérer la charge polluante assez élevée de ces produits qui affecte forcément la qualité de l’eau ; le dernier cri en matière de paillettes ce sont les produits solaires qui promettent de transformer notre peau dans celle d’une sirène génétiquement modifiée. Imaginez que vous dispersez ces composants toxiques dans la mer et vous comprendrez automatiquement le paradoxe qui se cache dans tout cela.  

 Donc, ne vaudrait-il pas mieux de continuer à prendre soin de soi avec des vrais produits cosmétiques naturels qui s’occupent non seulement d’améliorer notre bien-être et notre beauté, mais également de ceux de notre planète – ce qui veut dire enfin la même chose ?

 

Il y a des façons meilleures pour briller et aussi le Glam Rock n'est pas à tout le monde.  

Laisser un commentaire